Début février approche de la pleine lune, l’avion pose ses roues sur le tarmac, nous voici une fois de plus en terre nordique, par 70° de latitude nord.

La surprise est de taille lorsque nous sortons de l’aéroport dans la nuit polaire, alors que 60cm de neige immaculée recouvrait la ville à la même époque l’année précédente, nous voici face au noir. Noir du bitume… tout de même parsemé de tâches éparses de vieille neige grise mais ce n’est pas une consolation, loin de là.

Dès lors, nous comprenons qu’il faudra remettre nos exigences en question, enfouir nos images rêvées au plus profond de notre subconscient et partir sur ces nouvelles bases. Il va falloir commuter en mode « impro » et saisir la moindre occasion qui nous sera offerte, la chasse peut commencer.

Car nous sommes ici pour chasser les aurores boréales qui dépendent, elles, de l’humeur du soleil…

Vous l’aurez compris les facteurs influant sur les résultats sont nombreux, l’affaire s’avère donc complexe. Les frustrations sont le lot quotidien du photographe paysagiste et la chance, en partant du postulat que le reste est parfaitement préparé et maîtrisé, reste l’un des principaux vecteurs de la réussite.

Finalement, nous aurons à nouveau vécu les tempêtes, le vent, la pluie, un peu de neige mouillée et des températures bien au-dessus du 0°C. Nous aurons observé quelques aurores boréales et sauvé quelques images.

_DS29101 Okshornan

 

Tags:
, , , , , , , ,

Début janvier, sur la plage de sable noir la pluie succède à la neige. Le vent est toujours soutenu mais bien moins puissant qu’hier lorsque nous devions nous accroupir pour ne pas nous laisser emporter par une rafale comme de vulgaires fétus de paille. La lumière est morne, le ciel est sans matière. Nous pestons contre ce soleil qui baisse les bras, las de lutter contre ce climat si rude, les dépressions se succèdent. Le combat est inégal pour lui qui, en cette saison, a si peu de temps et est si bas sur l’horizon. Néanmoins, nous sommes là, on ne sait jamais, entre espoir et désespoir, mais que faisons nous ici ? Une fois de plus ! une fois de trop ?

Puis la persévérance fait son oeuvre et tout se met en place, enfin.

Et la réponse à nos questionnements devient une évidence : Une fois de pas assez, c’est certain…

Reynsifjara beach - Islande

 

Tags:
, , , , , ,

Ce début d’année a commencé par un nouveau voyage au pays des glaces par 66° de latitude nord.

Météo capricieuse, tempête, vent, pluie, neige, l’île de feu et de glace est restée fidèle à elle-même – secrète – ne dévoilant ses atouts que parcimonieusement. Difficile dans ces conditions, parfois dantesques, d’offrir un écrin de lumière aux joyaux qui s’offrent à nous.

Malgré ces frustrations, elle sait se laisser désirer, telle une maîtresse, la tentation d’un nouveau rendez-vous ?

Kirkjufell

 

Tags:
, , , , , , , , , ,

Le magazine Image & Nature n°46, paru début novembre, propose à son sommaire cinq ateliers photo sous forme de guides pratiques pour progresser. L’un d’eux est un atelier paysage ayant pour thème « tourbillon automnal » dans lequel j’explique, sous forme pratique, les petits secrets qui facilitent la réalisation d’images de saison originales mêlant les couleurs chatoyantes de l’automne au dynamisme de l’eau.

Tags:
, , , , , , , , , ,

Les résultats du concours European Wildlife Photographer of the Year 2011 organisé par la Gesellschaft Deutscher Tierfotografen (GDT) viennent d’être mis en ligne. Pour la seconde année consécutive, le jury a primé l’une de mes photographie de la mention « Highly Commended » dans la catégorie Paysages.

Couronnée par des nuages lenticulaires (altocumuls lenticularis) la chute d’eau d’Aldeyjarfoss – Temple minéral dans lequel les orgues basaltiques jouent une symphonie aquatique – est située dans la partie septentrionale de l’Islande, A l’extrémité nord de la piste Sprengisandur Highland.

Aldeyjarfoss Lenticularis

 

Tags:
, , , , , , , , , , , , ,