septembre 2012

J’ai longtemps hésité à investir dans l’achat d’un appareil moyen format argentique Hasselblad au format 6 x 6. Pour tout photographe amoureux du format carré, ce type d’appareil représente un véritable mythe en raison de la qualité d’image superlative qu’il délivre ainsi que pour les sensations ressenties lorsqu’on le manipule. Le seul fait de mettre l’oeil dans son viseur, d’une taille et d’une clarté incomparable, procure des sensations extraordinaires. Sensuel, le mot est dit, voilà peut-être l’adjectif qui lui correspond le mieux.

Mais voilà, l’argentique d’aujourd’hui passe quasi obligatoirement par une étape supplémentaire du développement, celle qui transforme les sels d’argent en pixels; le scan. Malheureusement, s’équiper d’un scanner de film performant ou faire scanner ses négatifs de manière qualitative a un coût rédhibitoire pour un photographe qui ne rentabilise pas ses images.

Finalement, la technologie est venue au secours des photographes qui, comme moi, désiraient photographier au format carré. En effet, la dernière génération de reflex offre la possibilité de définir le ratio du cadrage lors de la visualisation de l’image au moyen du mode « Live view ». Certes le côté « sensuel » n’est pas au rendez-vous mais au moins, il est désormais possible de composer très précisément des images aux ratios hors normes, un vrai bonheur !

Mais tout cela ne doit pas occulter le sujet choisi pour illustrer ce billet sur le format carré en noir et blanc : Les magnifiques ruines de l’église de Dunlewey situées au milieu du triangle formé par le lac de Dunlewey, le Poisoned Glen et le mont Errigal, au milieu des Highlands du comté de Donegal.

Dunlewey church ruins, county Donegal

Dunlewey church ruins, county Donegal

 

Tags:
, , , , , , , , , , , ,